&Eacutevoluer sur Internet en toute confiance

Le Kit de survie sur Internet

Présentation

Utiliser le Web aujourd’hui est devenu beaucoup plus complexe qu’il y a ne serait-ce que cinq ans en arrière. Bien sûr, les évolutions technologiques ont rendu pas mal d’opérations plus rapides et plus simples, mais globalement, au vu de l’expérience accumulée depuis plus de quinze ans maintenant, je trouve l’usage du Web plus difficile et plus risqué qu’à mes débuts.

Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’il y a déjà beaucoup plus d’utilisateurs qu’il y a dix ans, d’une part, et d’autre part, avec certaines évolutions techniques qui permettent de suivre les internautes à la trace dans tout ce qu’ils font et disent sur Internet, les enjeux économiques ont changé d’échelle et la législation concernant la protection des citoyens n’a pas suivi. Naviguer sur le Web sans se mettre en danger est devenu un vrai parcours du combattant.

De l’espace de partage pacifique et ouvert des origines, on est passé à un terrain miné où les potentialités de profit sont telles, qu’il n’est plus question aujourd’hui d’envisager son usage d’Internet comme quelque chose de complètement innocent.

La mutation est devenue vraiment palpable depuis la démonstration du succès phénoménal des réseaux sociaux. De fait, tous ceux (individus, entreprises) qui ont rapidement compris qu’ils allaient pouvoir tirer un maximum de profit à partir de tout ce que nous faisons et disons sur Internet n’ont pas attendu pour prendre des positions dominantes ou pour mettre leurs armées de programmeurs au travail afin de piéger les pauvres ignorants que nous sommes.

Plusieurs spécialistes du numérique disent simplement que pour ne pas prendre de risques avec Internet, le mieux, c’est de ne pas se connecter du tout… Cette remarque pourrait passer pour cocasse si elle ne témoignait pas d’une réalité qui dépasse très largement la fiction !

Car, quoi que l’on fasse pour sa propre sécurité sur Internet, étant donné que tout appareil qui est connecté est « piratable », que tout fichier numérique peut être falsifié, que l’on ne sait jamais à qui on a affaire sur Internet, les risques pour notre intégrité personnelle sont bien réels.

Ces risques viennent autant d’individus malintentionnés que de multinationales tirant profit des données personnelles que nous livrons naïvement au Web.

Naturellement, les personnes les plus exposées, et donc le meilleur « gibier » pour tous les prédateurs qui guettent (individus comme entreprises), sont les personnes les moins bien informées. Elles représentent malheureusement la grande majorité des internautes.

Dire qu’il est possible d’éviter tous les pièges serait bien présomptueux, car de nouvelles menaces apparaissent tous les jours et il n’est parfois pas du tout possible de savoir que l’on a par exemple visité un site « infecté » qui a déposé une cochonnerie sur notre ordinateur…

Il n’est pas non plus possible de détecter, sans avoir installé quelques outils particuliers, que toutes nos actions sur Internet et tous les renseignements personnels associés sont tracés puis collectés pour être compilés et vendus à des sociétés dont le seul but est de se rapprocher aussi près que possible de chacun de nous pour nous proposer des produits et des services individualisés et contextualisés, en fonction de nos besoins, de notre situation personnelle, de nos usages, de notre localisation, tout cela en temps réel.

Imaginez aussi ce que pourrait faire un gouvernement un peu trop « curieux » de la vie des citoyens avec toutes ces données… sans parler des banques, des assurances… Dire que l’on n’a rien à cacher n’est pas un argument. Nos libertés fondamentales sont probablement notre bien le plus précieux, nous devons nous assurer qu’elles sont bien garanties. Et pour cela, il nous faut apprendre à nous protéger.

Comprendre quels sont les comportements « à risque » et apprendre ce qui se passe dans les coulisses d’Internet donne de meilleures chances de garantir notre sécurité et permet en tout cas d’éviter les pièges les plus courants. S’il n’est pas possible d’éviter totalement toute menace, il est tout à fait possible de limiter les risques au minimum.

La quantité de savoirs à appréhender pour exercer une forme « d’hygiène numérique » visant à se protéger au mieux est tout à fait considérable et il n’est pas question dans ces quelques articles de délivrer tous ces savoirs, car cela nécessite des développements et des explications beaucoup plus poussés, ce que j’ai fait dans le cadre de la formation que j’ai dispensée à des professionnels de l’animation multimédia et de l’Éducation nationale et que j’ai formalisée à l’intérieur d’une plateforme en ligne.

Mais vous trouverez dans les prochains articles des recommandations simples et des outils pratiques et faciles à utiliser qui devraient déjà vous permettre d’avoir un usage d’Internet moins risqué. Le but n’est pas ici d’atteindre l’exhaustivité (ce n’est tout simplement pas possible en aussi peu de temps), mais de pouvoir toucher, par une diffusion gratuite, le plus grand nombre de personnes possible.

Le but n’est pas non plus de fournir une protection clés en main pour savoir installer les outils que je recommande ou configurer ses comptes de réseaux sociaux, car les usages et les compétences de chacun sont trop variés pour qu’une seule et même approche puisse convenir à tout le monde.

Mais après avoir parcouru ces articles, vous devriez déjà percevoir la nécessité de changer certaines de vos habitudes de navigation si votre sécurité (et celle de vos enfants) et la protection de votre vie privée sont importantes pour vous. À partir de là, vous pourrez commencer à mettre en œuvre certaines choses par vous-même ou vous référer à d’autres possibilités d’assistance et de formation si vous préférez être accompagné(e).

Peut-être aussi qu’à la suite de cette lecture, vous éprouverez le besoin de comprendre pourquoi je fais ces recommandations, et quels sont les autres outils et ressources bons à connaître.

Car quand on commence à se poser des questions à propos d’Internet et que l’on découvre de quoi nous sommes l’enjeu (nous tous en tant qu’individus), il n’est plus possible de rester dans la passivité face à des personnes ou des entités qui ont les moyens de prendre le pouvoir sur nos vies et ne sont pas prêtes à se priver de l’exercer. Il y a trop d’argent à gagner sur notre dos et les enjeux de pouvoir sont trop importants !

Dans tous les cas, n’oubliez jamais que :

  • Internet est avant tout un espace public partagé. Comme nos rues et nos routes.
  • Nous sommes les premiers responsables de notre sécurité en ligne.
  • Tout fichier numérique de tout type peut contenir du code « malicieux » susceptible d’infecter un ordinateur.
  • Tout appareil connecté peut potentiellement être piraté.
  • Tout ce qui est en ligne peut potentiellement être piraté.
  • Tout ce que nous faisons sur Internet (et hors Internet) peut être tracé.
  • Même si certains sites sont plus dangereux que d’autres, il est toujours possible de récupérer un virus ou un programme malveillant sur n’importe quel site.
  • Tout ce qui a été mis en ligne peut potentiellement demeurer visible éternellement.
  • Nous n’avons aucun contrôle sur tout ce que nous mettons en ligne, c’est pourquoi il est si important d’être prudent avant de publier quoi que ce soit.
  • Les réseaux sociaux peuvent faire ce qu’ils veulent avec nos données et tous les contenus que nous diffusons.
  • Toutes les traces que nous laissons sur Internet peuvent être compilées pour déterminer qui nous sommes et ce que nous faisons.
  • Tout ce que nous faisons sur Internet peut être utilisé contre nous, y compris par des personnes qui sont nos amies aujourd’hui.
  • N’importe qui peut se faire passer pour n’importe qui et dire n’importe quoi.
  • N’importe qui peut faire n’importe quoi avec n’importe quel fichier.
  • La législation concernant les données personnelles varie d’un pays à l’autre : par exemple, ce qui est vrai pour nous ne l’est pas forcément aux États-Unis…

En gardant ces principes à l’esprit, cela vous mettra déjà dans de bonnes dispositions de prudence élémentaire. Parmi les recommandations que je donne, beaucoup relèvent du simple bon sens et il est possible que vous les appliquiez déjà, par instinct de conservation. Il est possible aussi que vous connaissiez déjà certaines de ces recommandations, ce qui ne fait que confirmer leur validité.

Mais je suis convaincue que dans certains domaines, vous allez découvrir des choses. C’est tout l’intérêt de ma démarche : mettre en relation des thématiques qui ne sont pas reliées habituellement pour vous permettre d’avoir une vision globale de ce qui se joue sur Internet.

Maintenant, voyons thème par thème les quelques recommandations qu’il est bon d’observer.

Les recommandations par thèmes

Chaque icône ci-dessous vous donne accès à la rubrique correspondante.

  • 1. Sécurtié informatique

  • 2. Navigation Internet

  • 3. Moteurs de recherche

  • 4. Messageries

  • 5. Téléchargement et streaming

  • 6. Achats en ligne

  • 7. Réseaux sociaux

  • 8. Protection de la vie privée

  • 9. Sauvegarde et stockage des données

  • 10. Communication sur Internet

  • 11. Marketing (et) Internet

  • 12. Aspects légaux

L’organisation des articles est plus ou moins progressive dans le sens où l’on s’attache d’abord aux aspects et connaissances techniques pour aller ensuite vers des contenus en rapport avec des comportements et des pratiques. Mais chaque article est indépendant des autres, si bien qu’il n’y a pas besoin de suivre forcément la progression proposée : vous trouverez les éléments utiles dans chaque article en fonction de vos besoins du moment.

Internet est tellement volatil qu'il est possible que certains liens proposés soient cassés (page ou site temporairement ou définitivement indisponble). Des liens alternatifs ou actualisés pourront être proposés, mais aucune mise à jour systématique ne pourra être garantie.